Peinture, photogramme, poupées

Après ses études en école d'art, ce sont les 2 années à animer un atelier pour handicapés mentaux adultes qui lui font découvrir l'art qui la fera vibrer, car ils lui ont alors confié sans le savoir, le secret de la simplicité et de la spontanéité dans la création. 

Depuis elle chercher sans cesse à "désapprendre", éternellement happée par le portrait, la mémoire, les photos anciennes, elle s'en saisit avec sensibilité; se libérant progressivement de la technique, de l'esthétique, en bref du "poli". 

Assise dans l'instant, armée de vieux papiers, précieux tissus porteurs d'histoires, portraits intimes qu'elle transforme, mêlant familles et délires, elle assemble... elle coud. 

Le fil comme liant, trouver une bouche et puis ses yeux qui en disent long, un visage, un vieux courrier, une photo de famille pour suggérer le personnage, le côtoyer, une identité, un caractère. 

Jouer avec son histoire, comme une enfant qui joue à la poupée...