GRAVURE

Vadim Cotlenko, mon grand-père sur le tard a ouvert une boutique de gravures anciennes… peut-être que ceci explique cela. Ou peut-être c'est cette autre grand-mère qui devait partir en Amérique pour y peindre… On peut l'imaginer. Après il y a, ces études de graphisme, scotchée sur un ordinateur… ça manquait de matière, de fait main… de mains sales… Et les rencontres… avec la vie d'atelier dans l'association La belle estampe - Robert Frélaut, des échangent, des conseils bien loin de mon expérience courte de peintre.